Terminus pour l’humanité, l’horreur en nouvelles

Résultat de recherche d'images pour "terminus pour l'humanité arnaud niklaus"

Informations :

  • Édition : Mon Petit Éditeur
  • Parution : 27 mai 2018
  • Nombre de pages : 98 pages
  • ISBN : 9782342161878

Résumé :

« Avec Arnaud Niklaus, l’horreur rôde dans les lieux les plus surprenants et prend les formes les plus inattendues. Le mal se cache souvent sous une apparence innocente : le sourire d’une belle-mère, une serveuse sympathique, ou encore un enfant. D’une écriture simple, directe, l’auteur nous fait découvrir de nouveaux territoires, aux confins de l’étrange et du fantastique. Huit nouvelles pour trembler et découvrir toutes les facettes de l’horreur… »

Auteur

« Nationalité : France
Né(e) à : Strasbourg
Biographie :

Né à Strasbourg, Arnaud Niklaus est profondément attaché à sa région. De formation électrotechnique, il a travaillé à la SNCF et dans la gendarmerie. Aujourd’hui dans le domaine de la sécurité, il cultive sa passion pour le fantastique et la science-fiction, en lisant et en écrivant romans et nouvelles. Depuis 2018, il est sociétaire de la Société des Écrivains d’Alsace, de Lorraine, et du Territoire de Belfort. »

Résultat de recherche d'images pour "Arnaud Niklaus"

« Le spectacle dura environ deux heures. Enfin, « spectacle » était un bien grand mot… Le clown (celui de l’entrée) ne savait pas réellement jonler. Ses balles tombaient sans arrêt par terre. En plus, ses blagues et gags étaient nullissimes ! Le desseur d’animaux (Carlos) n’arrivait à se faire obéir de ses bêtes qu’une fois sur dix (et ces dernières semblaient fatiguées et dépressives). « L’incroyable acrobate » n’était rien d’autre qu’une gymnaste pas très douée, et aussi aérienne qu’une machine à laver. Bref, la représentation était d’une rare médiocrité. Heureusement, Louise était bon public et applaudissait énergiquement chaque numéro. »

Acquisition du livre, quand tu débarques sur « Simplement Pro »

Aaahh, la fameuse plateforme qui met en contact direct les auteurs et chroniqueurs…je m’étais inscrit un peu par hasard et il s’est avéré que j’ai été englouti sous de nombreuses (et surprenantes) demandes de SP. Ce livre, demandé de manière automatique et machinale par l’auteur, fut mon 1er essai. On peu trouver de tout et n’importe quoi sur ce genre de site…et pourtant…

Pour les blogueurs en mal de lecture, je vous invite à tenter l’expérience car il y a les auto-édités mais également des ME traditionnelles comme Livr’S Éditions, Mots & Légendes Éditions ou encore Nutty Sheep. Vous pourriez tomber sur l’une ou l’autre bonne surprise.

Résultat de recherche d'images pour "Find it GIF"

L’oeuvre décortiquée, l’horreur en 8 actes

Oui, ici, il s’agit d’un recueil de nouvelles, toutes très rapides à lire (le livre ne fait jamais que 98 pages). L’exercice sera compliqué de vous dévoiler suffisamment d’éléments pour vous donner envie tout en évitant les spoils. Mais essayons.

  • El Diablo

Thomas et sa femme, Lisa, vont rendre visite à la mère de cette dernière dans une demeure au fin fond d’un trou pommé. Thomas ne supporte pas la vieille femme qui lui demande toujours de réaliser des tâches ingrates. Mais lors de cette visite, Thomas découvrira que quelque chose cloche dans cette maison, tandis que des drôles de bruits le sortent de son sommeil. La curiosité et la franchise sont, dans certains cas de figure, de très mauvaises choses.

  • Sous le chapiteau

Anna emmène sa fille au cirque. Désormais célibataire parce que son mari l’a trompée avec une étudiante, elle tente de vivre une vie normale en compagnie de son enfant. Avant le spectacle, Anna et sa fille, Louise, se promènent entre les cages des animaux et un certain Carlos, charmant dresseur, va apprendre à la petite qui sont tous ces bestioles. Anna ressent quelque chose pour ce Carlos, mais est-il un homme pour elle ? Et pourquoi ce clown, nommé Bozzo, les épie-t-il depuis sa caravane ? Le spectacle pourra bientôt commencer. Mauvaise foi et vengeance seront au menu.

  • Predator

Nicolas, 18 ans, nageur de compétition, réalise les meilleurs chronos de sa vie, et devant des recruteurs qui plus est. Le jeune homme, sûr de ses nouvelles forces, n’hésite pas à se croire supérieure aux autres, sous l’étonnement de ses proches. Et il y a cette tâche de naissance qui le gêne de plus en plus. Et quel est ce point noir qui se développe sur cette fameuse tâche ? Docteur Muller va-t-il découvrir ce qui se passe ? Le Fantastique dans toute sa splendeur.

  • L’appel aux armes

Peter, 10 ans, est un enfant un peu en retrait des autres. Depuis qu’il est entré en contact avec Habib sur Facebook, il s’est encore plus éloigné de ses proches. Habib lui a ouvert les yeux sur le monde qui l’entoure et le mal qui s’y répand chaque jour. Mais qui est ce mystérieux Habib dont Peter ne connaît finalement pas grand chose à part que le pays dans lequel il vit est attaqué par les personnes du peuple de Peter ? Une histoire terrible mettant en lumière la crédulité des enfants et les regrets que l’on a sur sa vie quand tout est finalement trop tard.

  • L’enfer se fige

Camille Lombard est une jeune cinquantenaire qui ne se supporte plus, ou en tout cas, ne supporte plus sa vieillesse. Elle aimerait tant redevenir comme à ses 20 ans. Malgré les compliments appuyés de son mari, elle ne se laisse pas duper. Lorsque son mari part au travail, son amie, Mona, arrive. Rondelette et la trentaine, Mona se fait battre par un mari qui arrive à faire croire à la police que les bleus qui parsèment son corps sont dû à une chute dans les escaliers. Mais les deux femmes ont un plan pour résoudre tous leurs problèmes. Jusqu’où êtes-vous prêt à aller pour obtenir ce que vous souhaitez plus que tout ? Et une fois obtenu, qu’en ferez-vous ?

  • Le chemin du jugement

Jeanne est responsable marketing dans une prestigieuse entreprise. Mais depuis quelques temps, rien ne va plus. Des clients partent à la concurrence et son patron lui impose un ultimatum. Pour se défouler, elle part courir dans des bois qu’elle connaît bien. Lorsqu’un chemin qu’elle ne connaît se profile de l’autre côté du ruisseau, elle s’y engouffre sans vraiment savoir où cela va la mener. Peut-être jusqu’en Enfer, qui sait ? Conscience professionnelle et pacte avec le diable, comment résister au côté obscur quand on est déjà un monstre ?

  • Gardien du tombeau

Sylvain, 17 ans, rencontre des difficultés à séduire les femmes. Même la serveuse qu’il reluque depuis le début de son repas ne semble pas s’intéresser à lui. En allant aux toilettes, elle lui sourit malgré tout. Tout n’est peut-être pas perdu finalement. Mais lorsqu’il aperçoit une femme habillée en robe de mariée dans le miroir, il commence à se demander s’il n’est pas devenu fou. Une fois l’addition payée, il a la charmante surprise de discuter avec la belle serveuse nommée Delphine qui lui propose d’aller chez elle après le boulot. Mais la femme en robe de mariée qu’il revoit par la suite, n’est-elle pas une mise en garde pour le jeune homme qui ne peut contrôler ses pulsions ?

  • Créature de la nuit

Alexandre, agent de sécurité trentenaire, fait sa ronde dans un sous-sol pour un entrepôt militaire. Lors de sa tournée, il trouve une sorte de médaille au sol. À la fin, il va aux toilettes et nettoie le fameux objet. Avec son collègue Ali, ils essaient de savoir de quoi il s’agit. Entre-temps, Alex trouve la signification du médaillon et le dit à son collègue. Ce dernier lui raconte comment il a trouvé la foi pour se protéger de ce qui rôde la nuit dans les lieux abandonnés comme là où ils se trouvent. Alex va-t-il prendre au sérieux les explications de son collègue ? Y aurait-ils des forces à l’oeuvre pendant la nuit, inexplicables et inexpliqués ?

« La tentation viendra te dévier du droit chemin, elle essayera de faire échouer ta mission. Elle aura l’apparence de quelque chose de plaisant. »

Image associée

Mes impressions, à point nommé avant Halloween

Ah mais qu’en voilà une belle surprise que ce livre sortit un peu de nulle part. Dans ces 8 nouvelles, il est difficile de ne pas aller dormir sans y repenser. Car au-delà du côté Fantastique et horrifique, il y a une véritable réflexion sur notre quotidien et les dangers qui peuvent nous guetter au quotidien. Je dirai que, pour celles et ceux qui ont des enfants, ce livre les touchera peut-être encore plus car on atteint vraiment tous les publics dans ce livre, enfants, ados, trentenaires et même cinquantenaires.

Chaque nouvelle traite son thème. Chaque nouvelle propose quelque chose de court mais d’intense. Une chose très bien maîtrisée par l’auteur est cette capacité à s’identifier à chaque personnage, à dégager une forme d’empathie et à se mettre presque littéralement à la place du narrateur. Bon, vous ne vous identifierez sûrement pas à chaque nouvelle, mais vous ne pourrez, à mon avis, pas faire sans vous mettre à la place de ces personnages.

Beaucoup de points positifs à retirer de cette lecture donc, dont d’autres que je citerai ci-dessous, mais il y a également quelques points négatifs qui viennent nuancer tout ça.

« Les plus grands assassins sont ceux qui n’ont jamais tué eux-mêmes quelqu’un. C’est d’ailleurs en ça qu’ils sont si grands ! Si exceptionnels ! Et si rares… Il faut être terriblement intelligent pour pouvoir maîtriser ses pulsions meurtrières, et faire faire le sale boulot par d’autres… »

Image associée

Ce que j’ai aimé

  • Tout d’abord l’écriture. Directe, percutante, elle permet une immersion total dans la tête des personnages.
  • Les personnages, des gens du quotidien. Ils pourraient être vous ou moi, notre enfant ou votre neveu. On se sent proche d’eux et des situations qu’ils vivent.
  • Une véritable réflexion sur l’une ou l’autre nouvelle et la mise en lumière de soucis bien contemporains. On ne peut rester indifférent face aux problèmes soulevés.
  • Parce qu’on se situe entre l’horreur un peu (pas trop) sanglante et l’horreur psychologique. Pas forcément besoin de verser le sang pour écrire une histoire terrifiante, même si la mort est au bout du chemin de chaque nouvelle.
  • Parce que des histoires courtes horrifiques, c’est toujours sympa avant d’aller dormir 😉

Ce que j’aurai aimé, ce qui m’a dérangé

  • Un soucis que j’ai déjà pu remarquer chez « Mon Petit Éditeur », c’est le problème de l’ouvrage terminé qui ne l’est pas. C’est-à-dire qu’il n’y a pas le véritable travail d’un véritable éditeur digne de ce nom, que cela soit dans la relecture et la correction. Aussi grand soit le potentiel d’un livre, il ne pourra jamais l’atteindre s’il reste des fautes d’orthographe, de syntaxe ou des coquilles à chaque chapitre. Bon, sur ce livre, cela ne gêne que partiellement la lecture, mais on pourrait se dire que cette petite oeuvre mériterait d’être revue, corrigée et proposée chez un éditeur plus sérieux.
  • Si j’ai bien compris les titres après lecture des nouvelles, je pense que l’auteur pourrait en changer une bonne moitié. Pas parce qu’ils sont mauvais, mais parce que je pense que d’autres titres seraient plus adaptés, à mon sens.
  • Peut-être la fin de l’une ou l’autre nouvelle que j’ai peut-être trouvé un peu plate. D’autres lecteurs adoreront certainement mais personnellement, je crois que l’auteur aurait parfois pu aller plus loin dans le délire.

Conclusion

Un recueil classé Fantastique horrifique, mais dont toutes les nouvelles ne contiennent pas forcément cette note de surnaturel, se contentant de nous faire vivre des choses horribles à des personnes du quotidien dans une vie banale, et c’est là que réside l’horreur des nouvelles sans le côté Fantastique. Une écriture implacable, une identification directe avec les personnages car l’auteur touche de nombreux types d’individus, des réflexions et des frissons. Tous les ingrédients sont réunis pour passer un très bon moment de lecture. Par contre, il vous faudra passer outre les coquilles et fautes de différents types. Je recommande fortement à l’auteur de revoir son manuscrit, de le corriger et de le proposer à des maisons d’éditions telle que Séma Éditions ou d’autres qui proposent ce type de lecture car je crois sincèrement au potentiel de ce recueil. Même si je sanctionne généralement ce type de problème, j’estime que la matière traitée et le style percutant de l’auteur méritent des encouragements nourris.

Note

8/10

Si vous avez apprécié cette critique (ou pas), n’hésitez pas à commenter. Si vous l’avez déjà lu ou si vous avez des questions spécifiques au récit, laissez une trace de votre passage 🙂

D’autres avis d’experts, c’est par ici –> Sorcerer Library, Book Dream, Wander_Dream,…

Publicités

8 commentaires Ajouter un commentaire

  1. Merci de m’avoir citée ! Super article 🙂

    Aimé par 1 personne

  2. Lutin82 dit :

    Waouh! ca c’est de la critique!!!
    Tu donnes envie de lire le livre… pour ceux qui aiment l’horrifique, et tu sais que ce n’est pas mon cas. Ma

    Aimé par 1 personne

    1. John Évasion dit :

      Haha ! Merci ^^ oui je me rappel figure toi ! Mais je ne désespère pas de t’en faire lire un un de ces quatre 😉

      Aimé par 1 personne

      1. Lutin82 dit :

        Continue, tu peux y arriver, tu es proche. En plus je ne suis pas définitivement opposée, il faut juste le truc qui va vraiment me « parler ».

        Aimé par 1 personne

  3. Tiens, je ne connaissais la plateforme simplement pro. Merci de la découverte. Idem que le Lutin, l’horrifique, ce n’est pas trop mon truc. Après, en me couchant, j’ai mon imagination débordante qui revient au galop!

    Aimé par 1 personne

    1. John Évasion dit :

      Je te conseille d’une fois visiter la plateforme, tu pourrais faire des découvertes sympas ^^
      Les livres sont faits pour ça non ? Pour stimuler l’imagination 😀 Mais bon, après je comprends, les histoires horrifiques, surtout quand elles sont bien écrites, peuvent trotter dans la tête un moment ^^

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s