Test Jeux : Evil Bank Manager

DÉVELOPPEUR :
Hamsters Gaming
ÉDITEUR :
Hamsters Gaming
ANNEE DE SORTIE :
2018
PLATEFORME :
PC Windows
LANGUES :

PRIX :
9,99€

À propos de l’éditeur :

Hamsters Gaming est une société indépendante de développement et de coproduction de jeux en Europe. Nous fournissons un cycle complet de services dans tous les principaux domaines du développement de jeux tels que : la conception de jeux, la conception artistique, l’animation et la programmation.

La société a été créée en 2016 par des professionnels ayant une expérience de travail avec certaines des plus grandes figures de l’industrie du jeu. Aujourd’hui, il y a 20 professionnels les plus divers, créatifs et inspirés dans leurs domaines dans l’entreprise qui créent une culture de jeu unique.

Résumé :

Vous avez toujours rêvé d’obtenir une grande influence et de gagner beaucoup d’argent ? Réalisez le rêve de millions des gens – obtenez l’influence, la richesse et le respect. Gagnez votre milliard à l’époque des grandes découvertes géographiques et avant la révolution industrielle.

Prêt à conquérir le monde ?

Mon avis :

Qui n’a jamais rêvé de dominer le monde ? Et quel meilleur moyen pour arriver à ses fins qu’en devenant la banque la plus puissante du monde ? Celle où tout le monde va pour demander de l’argent, pour régler les dettes, pour aider les pays en guerre, pour… bref. C’est l’expérience qui vous est proposée dans ce jeu édité par Hamsters Gaming, développeur et éditeur ukrainien établit à Dnipro qui possède quelques titres à son actif comme Music Band Manager, Evil Democracy 1932 ou plus récemment Shelter Manager.

Bon, au niveau des traductions (réalisées via google traduction, à mon avis), on fait bien mieux ailleurs, même dans de petites structures. Et puis on pourrait reprocher à l’interface d’être trop basique. Mais le principe du jeu est très sympa, réinvestir dans de nouvelles terres, créer des armes pour les revendre aux pays en guerre (se faisant, vous décidez de l’issu de la bataille si vous investissez suffisamment), on peut donc vite se retrouver avec l’Irlande qui domine toute l’Europe ou même toute la carte du monde totalement redessinée à la fin de la partie, ce qui peut rendre le jeu cocasse comme il pourra en énerver certains dans le sens où seule votre intervention (et celles des autres banques) décidera de l’issue de la bataille. Donc pas vraiment de place au hasard ou à un éventuel « réalisme » dans ce cas-ci (les banques détestent les investissements hasardeux). Mais une fois suffisamment riche, si le pays dans lequel vous êtes installé tombe en guerre, vous aurez alors suffisamment de ressources pour repousser l’envahisseur, auquel cas vous perdez la partie. Il est donc primordial de bien choisir le premier terrain sur lequel vous installerez votre futur empire.

Votre QG ainsi que la musique se modifient si vous choisissez des terres du côté de l’Asie

Il vous faudra un certain temps d’adaptation pour la prise en main (le tuto ne vous expliquant pas tout) et découvrir les possibilités de chaque onglet (les sciences sont très importantes et vous donnent des avantages considérables) comme réaliser des investissements, faire appeler la garde pour récupérer l’argent prêté, acheter et vendre le produit de vos biens (produits de luxe, céréales de vos fermes,…), engager du personnel, revendre vos propriétés, faire de l’espionnage, créer des révoltes dans un pays que vous convoitez, assassiner des gêneurs… mais le tuto n’est pas très bon pour vous expliquer les subtilités du jeu et je conseille vivement que vous jetiez un œil sur les tutos Youtube comme celui de Jay’s qui est excellent et très précis.

Il faudra faire attention à vos concurrents qui essaieront également d’assoir leur domination sur le monde et vous serez obligés d’acheter rapidement des terrains sans quoi vos adversaires vous laisseront que peu de choix pour vous étendre et gagner en influence et en richesse. Votre but ultime étant d’acheter le maximum de part dans le système fédéral des ressources où toutes les banques vont devoir miser pour gagner un maximum de parts dans un temps imparti.

Conclusion

Un bon petit jeu de gestion/simulation/stratégie qui nous met dans la peau d’une banque qui s’installe dans une région et qui doit acheter le plus possible de biens pour amasser plus de richesses à chaque tour, revendre vos productions et ainsi investir dans d’autres régions et tenter de faire jeu égal avec les autres grandes banques du monde. Pas trop cher (je recommande néanmoins d’attendre les soldes car les réductions sont hyper intéressantes), concept très prenant et sympa, bien qu’à la longue un peu répétitif et doté de plusieurs défauts notables, vous vous laisserez prendre au jeu de la conquête bancaire mondiale sans forcer. Le concept devrait être plus poussé, le design repensé et un travail sur le réalisme remanié, mais en l’état actuel des choses c’est un assez bon titre qui mérite qu’on s’y attarde car il reste très fun lorsqu’on se laisse prendre au jeu. À défaut d’être exceptionnel, il sera parfait pour vos moments chill en vous donnant une fausse, mais néanmoins satisfaisante, impression de contrôler le monde. Mais gare à la faillite !

Je recommande !

Les + :

  •  Un concept qui devrait à lui seul suffire à attirer l’œil des curieux. Son mélange gestion/simulation/stratégie devrait toucher un public assez large. De plus, un jeu de gestion dans lequel vous incarnez une banque, ça ne court pas les rues.
  • Bien que le tutoriel ne soit pas optimal, le jeu reste assez intuitif et on se plait à flâner entre les différents onglets pour découvrir les rouages et astuces du monde bancaire et de ce qui l’entoure (en tout cas au Moyen-Âge).
  • Même si le jeu peut vite devenir répétitif, il reste néanmoins qu’il y a beaucoup de choses à découvrir avant d’en arriver là et la concurrence avec les autres banques sera acharnée et vous poussera dans votre retranchements (ou dans le fond de vos coffres, c’est selon).
  • Un jeu qui est suffisamment travaillé pour être pris au sérieux et suffisamment facile à prendre en main pour être un bon divertissement de plusieurs heures. On ne voit pas forcément le temps passer et c’est ce qu’on apprécie avant tout.

Les – :

  • L’interface est assez spartiate et on aurait sans doute apprécier quelque chose d’un peu plus travaillé pour mettre en valeur le travail effectué.
  • Répétitif une fois que toutes les fonctionnalités sont acquises et maîtrisées.
  • On aurait souhaité que le jeu aille encore plus loin, que cela soit dans sa complexité ou dans l’ajout d’onglets supplémentaires pour réaliser plus d’actions mais cela aurait enlevé le côté chill et on se serait sans doute rapproché d’un jeu à la Crusader Kings version bancaire et ce n’est pas le but du jeu non plus. Mais voilà, un peu plus pour rendre le jeu un peu plus complexe et moins répétitif aurait été un plus.
  • La traduction façon Google Trad…

HEURES DE JEU AVANT PUBLICATION
20 Heures
NOTE
7/10
CONFIGURATIONS REQUISES

BANDE-ANNONCE

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s