Test Jeu : Motorsport Manager

DÉVELOPPEUR :
Playsport Games
ÉDITEUR :
SEGA
ANNEE DE SORTIE :
Novembre 2016
PLATEFORME :
PC Windows/Smartphones
GENRE :
Simulation, gestion, courses automobiles, stratégie
LANGUES :
      Interface     
Français              ✔                         
Anglais                ✔                         
Italien                   ✔                         
Allemand              ✔    
Espagnol       ✔
PRIX :
34,99€

À propos de l’éditeur

« Nous sommes spécialisés dans la création de jeux de gestion du sport automobile et sommes fiers d’être le développeur leader dans notre domaine. Avec une grande passion pour le sport automobile, nous nous engageons à créer des jeux de qualité supérieure pour les fans de course.
Mais notre atout le plus précieux est et sera toujours notre équipe. Nous pensons que les meilleurs jeux sont créés par les meilleures équipes. Nous vivons et respirons des jeux, notre personnel étant très productif, responsable et surtout très fun à côtoyer. » (http://www.motorsportmanager.com/)

Résumé

Avez-vous ce qu’il faut pour devenir le manager d’une équipe de sports automobiles de haut niveau ?
Motorsport Manager est une simulation de management détaillée et de grande qualité dédiée aux fans de sports automobiles. Vous recruterez les pilotes, concevrez les voitures et vous implanterez dans l’univers dynamique des courses automobiles.
Vous devrez prendre en compte chaque petit détail afin de vous hisser sur le haut du podium. L’issue du parcours sera déterminée autant par les décisions-éclair sur la piste combinées aux stratégies élaborées avant la course, la construction personnalisée de votre bolide et les tactiques de dernière minute… tous affecteront votre échappée vers la victoire finale ou l’échec cuisant.
Arrêtez de regarder, commencez à gagner et à prendre le contrôle en devenant le manager de votre propre équipe de sports automobiles.

Mon avis

Tout d’abord sortit sur mobile, Motorsport Manager s’exporte ensuite, sous la houlette de SEGA, sur Steam et impressionne par ses nombreuses qualités. Salué par la critique, le jeu reçoit de nombreuses belles notes par les gamers et fans du genre.

Il est vrai qu’un jeu qui vous plonge entièrement dans le monde et la gestion d’une écurie de sport automobile, ça ne se bouscule pas au portillon. Du coup, lorsque j’ai découvert un peu par hasard ce jeu qui semblait avoir une interface un peu similaire à Football Manager (édité également par SEGA) avec de beaux graphismes et que cela proposait de la gestion pure de course, je n’ai pas hésité longtemps. En effet, vous êtes le gestionnaire de votre écurie. C’est donc à vous de gérer le tout ! Des installations au budget à mettre en place pour la voiture de la saison prochaine, du recrutement de tout le staff en passant par la création de pièces pour améliorer les performances de vos voitures, du choix des pneus en fonction de la météo en passant par la gestion des humeurs de vos pilotes,… la complexité de l’ensemble du jeu et ses problématiques font vraiment plaisir car ils immergent vraiment dans une expérience unique. Je n’avais que très rarement touché à des jeux de courses à la première personne car je n’ai pas les réflexes nécessaires pour rouler comme un dingue sur les jeux vidéo (crashs garantis, heureusement je roule mieux dans la vraie vie). Du coup, l’arrivée de ce jeu sur PC était une aubaine pour moi qui désirait découvrir le milieu de ce sport. J’ai été bercé par les exploits de Schumacher (Michael) avec sa mythique Ferrari, mais je n’y connaissais foutre rien. Aujourd’hui, je peux voir un Grand Prix à la télé que je me sens beaucoup moins ignorant grâce à ce jeu. Je suis un fervent défenseur du côté éducatif qu’ont certains jeux vidéo et celui-ci en est un très bel exemple, même s’il faut rester objectif et bien se dire que tout n’est pas « tel que dans la réalité ».

On ne se contente pas de vous proposer des courses de Formule 1. Vous aurez également la possibilité de vous procurer les DLC comme « Endurance Series » (l’équivalent des 24H du Mans) et « GT Series » (vous proposant des voitures GT (Gran Turismo). Personnellement, je ne suis as fan des sports automobile au point d’avoir investi dans ces DLC, la Formule 1 me convenant parfaitement.

Les mods que vous pouvez retrouver sur le workshop de la communauté Steam vous apporte de nombreuses mises à jour, qu’il s’agisse des sponsors, des marques de voiture, des pilotes ou encore des écuries présentent dans les différents championnats en fonction de l’année de mise à jour. Il n’est donc pas impossible de tenter de retrouver les anciennes gloires des années 80-90 pour jouer une partie comme au bon vieux temps. Si vous avez toujours rêvé de coacher Lewis Hamilton pendant un Grand Prix, c’est possible également ! Les noms officiels ne sont pas présents pour une question de droits, mais les modeurs sont là pour rectifier le tir pour que les joueurs puissent avoir une immersion des plus réaliste.

Vous voyagerez à travers le monde (Pékin, Dubaï, Mer Noire, Munich, Tondela Milan,…) avec un petit détour par la Belgique et son superbe circuit de Spa Francorchamps ❤
Vous devrez également voter pour obtenir ou empêcher de nouvelles règles en championnat, il faudra faire preuve de prudence dans la gestion financière sans pour autant laisser vos concurrents prendre trop d’avance sur vous, gérer également les égaux de vos pilotes et les états d’âme de vos mécanos tout en essayant de mettre sur pied une équipe compétitive sur le long terme, car le président voudra des résultats et si vous avez le malheur de ne pas atteindre les objectifs fixés en début de saison, vous pouvez faire vos valises. Augmenter la valeur commerciale de votre écurie fera également partie de vos attributions car, qui dit attrait médiatique, dit meilleurs sponsors et donc plus de sous !

Je pense réaliser une story où nous incarnerons un fils de riche qui n’a absolument aucune compétence en matière de sport automobile et qui se voit propulsé à la tête d’une écurie de Formule 3 avec pour objectif d’en faire la meilleure écurie de tous les temps. J’espère que cette idée vous plaira et que la story vous permettra de vous immerger dans le jeu.

Conclusion

Si vous cherchez un jeu de sport/simulation/gestion, et plus précisément de course sans que vous n’ayez à rouler vous-même, ce jeu est totalement fait pour vous ! Mais il vous faudra vraiment tout gérer, de la construction d’infrastructures de qualité en passant par la gestion de l’argent, des relations humaines et des performances de courses, tout est sous votre contrôle. La prise en main est intuitive, mais il vous faudra néanmoins quelques parties pour bien maîtriser votre sujet ainsi que vos choix stratégiques pendant les cessions de course. En parlant de course justement, les circuits et les graphismes sont très beaux et les bruits de moteur rugissant au démarrage vous plongent de pleins pieds dans l’arène. Même si l’on n’est pas fan de course automobile comme moi, il y a moyen de vraiment prendre son pied sur le long terme avec ce jeu. De plus, la communauté travaille chaque année sur des mises à jour pour rendre votre expérience la plus réaliste possible. Les DLC GT Series et Endurance complètent le tableau pour les vrais fans des sports automobiles. Un jeu que je conseille donc avec enthousiasme. Le grand frisson de la course n’attend plus que vous !

Les + :

  • Les graphismes sont beaux, les bruitages réalistes et la bande-son de fond sont autant de touches qui permettent une immersion complète et fascinante.
  • Un jeu de gestion que tout amateur du genre aimerait posséder, même s’il paraît un peu simple au niveau du volet économique.
  • La tension des courses est palpable et la pression de vos dirigeants se fera sentir à la fin de chaque étape. Attention aux pièces interdites qui pourraient vous faire rétrograder au classement pour tricherie !
  • Un côté éducatif qui permet de mieux comprendre les sports automobiles si on n’y a jamais touché, ce qui ne limite pas le jeu aux seuls connaisseurs, mais bien à un public plus large et néophyte.

Les – :

  • Pas forcément facile à prendre en main, plusieurs parties seront nécessaires pour une totale compréhension des choses à faire hors et pendant les courses.
  • Les saisons se ressemblent si l’on n’arrive pas à se sortir d’une division, il devrait y avoir plus d’interactions humaines entre deux courses.

Heures de jeu avant publication
283 Heures
Note
9/10
Configurations requises


DLC

Bonus

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s