Édito : petits problèmes d’auteur (6)

Édito : petits problèmes d’auteur (6)

Petit rendez-vous concernant les différents problèmes des auteurs/écrivains. Cela s’applique aux professionnels comme aux amateurs, aux écrivains comme aux blogueurs. C’est court, c’est simple, c’est rapide et nous pouvons échanger nos impressions ou nos expériences.

Via différentes vignettes, des problèmes sont cités. Vous reconnaîtrez-vous à travers ces situations ? Comment passez-vous au travers ? Ceux qui n’écrivent pas (encore), ces situations vous effraient-t-elles ou vous freinent-elles dans l’idée d’un jour passer à l’acte ?

Résultat de recherche d'images pour "problèmes"

J’ai trouvé ces vignettes sur une page Facebook du nom de M.I.A. (Missing in Action).

Vignette 6

L’image contient peut-être : texte

C’est assez compliqué à choisir en effet. Le passé pour relater des faits ou le présent pour le côté percutant du moment.

Dans la nouvelle que j’ai récemment écrite, elle est au présent et c’était compliqué sur la continuité. Parfois, entre deux moments où je n’avais pas écris depuis longtemps, je reprenais le cours de mon écriture au passé en oubliant que c’était au présent. À la relecture, je trouvais le passé plus adapté. Pour finalement changer à nouveau et tout pondre à nouveau au présent. Dans les histoires que j’écris, il y en a une au présent et les autres au passé. N’ayant jamais terminé l’un de ces romans, je ne peux pas encore répondre à ce problème, mais rien que dans une nouvelle de huit pages, j’ai pu constater la difficulté de la tâche.

Et vous ? Ce problème est-il récurrent ? Êtes-vous souvent confronté à cette situation ? 

Ce petit rendez-vous vous tente ? N’hésitez pas à le reproduire sur vos Blogs ou à partager pour que chacun y laisse son empreinte 🙂

N’hésitez pas à aller sur le site de Chris Bellabas qui m’a fait l’honneur de reprendre le rendez-vous, mais de manière beaucoup plus Badass et précise que moi ^^

Résultat de recherche d'images pour "GIF écrivain"

 

Publicités

9 commentaires Ajouter un commentaire

  1. Tout pareil que toi sur la question, c’est dur de choisir le temps d’un récit, surtout quand plusieurs pourraient coller sans apporter la même chose. Le choix est cornélien ! Presque autant que le choix de la première ou de la troisième personne (ou autre pour les plus audacieux).

    Merci pour le lien. Je ne sais pas si je suis badass dans mes articles, mais bavard, c’est sûr !

    @ bientôt quelque part 😉

    Chris

    Aimé par 1 personne

    1. John Évasion dit :

      Tout à fait d’accord. Après, les essais font que ce temps-là avec cette vision-là sont meilleurs que d’autres. Moi ça dépendait de mon humeur haha ! Mais oui c’est quelque chose que si tu n’as pas bien délimité en tout premier lieu, pour changer après tout ton texte c’est vraiment la galère, plus que des passages à modifier ou autre.
      Si tu es bavard, c’est que tu as beaucoup de choses à dire ou à écrire, et dans tout ce flot de pensées, il y a beaucoup de choses intéressantes à retirer à mon avis ^^
      Yep, à une prochaine 😉

      Aimé par 1 personne

  2. Symphonie dit :

    Je ne suis pas fan du présent, ni de la narration à la première personne, donc fatalement^^

    Aimé par 1 personne

    1. John Évasion dit :

      Ah c’est sûr que comme ça, tu sais directement où tu vas et comment tu vas rédiger. Y a pas à sourciller ^^

      Aimé par 1 personne

  3. OmbreBones dit :

    Il m’est déjà arrivé d’écrire, de ne pas faire attention et de passer une scène au présent parce qu’elle est plus percutante comme ça. Puis de tout corriger derrière x) Depuis Bratva, je suis passée à la première personne au présent et je suis beaucoup plus à l’aise, ça apporte vraiment une autre dimension,mais ça reste subjectif. Ça convient bien à des romans intimistes qui jouent sur la psychologie, moins sur des univers touffus où on doit expliquer plein de choses au lecteur, parce que ça ne sonne plus naturel sur la narration du coup :/

    Aimé par 2 personnes

    1. John Évasion dit :

      Oui exactement, le présent en je apporte vraiment la pensée du personnage, sa réflexion psychologique et le ressenti des moments présent, ce qui est un argument fort. Je pense que cela peut éventuellement fonctionner le présent en « je » pour des univers plus complexe, mais là il faut faire attention à bien doser et à ne pas faire du bashing d’information (ce qui est vrai pour le passé en « il » mais le dosage est peut-être moins important car on va moins être dans la tête du personnage et plus être dans un univers dont le lecteur fera partie). Fin c’est ce que je pense. Mais la correction des temps quand t’as bidouillé entre deux paragraphes et que tu as continué sur ta lancée tout le reste du temps c’est juste horrible le temps que ça prend à tout modifier ^^

      Aimé par 1 personne

      1. OmbreBones dit :

        Ou c’est pour ça qu’en général j’écris tout d’une traite sur un premier jet et je reprends partie par partie ensuite !

        Aimé par 1 personne

  4. Lutin82 dit :

    Je pense que ce probléme se fait ressentir surtout quand on souhaite écrire une histoire, dans le cadre d’un blog, c’est plus limité. Les changement de temps et de mode sont assez restreint, et se justifie s’il y a interpellation.

    Aimé par 1 personne

    1. John Évasion dit :

      Dans le cadre d’un Blog, tu peux hésiter à exprimer ton ressenti au passé ou au présent. C’est sûr que écrire un article demandera beaucoup moins d’effort à ce niveau-là car une fois que tu décides du temps à utiliser, on s’y tient, de par la taille et le contexte.

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s