Si je devais écrire un livre…(2)

Ayant aperçu il y a quelques temps déjà les Tags sur les blogs de Dévolivre, Vivre de Fantasy et de Albédo, j’ai souhaité moi aussi me prêter au jeu à travers cette série de questions. N’hésitez pas à aller voir leurs réponses ! 😉

Pour l’anecdote, je suis déjà en train d’écrire quatre histoires différentes. Deux sont en pause tandis que les deux autres sont en cours de réalisation.

Image associée

Je ferai donc quatre « Si je devais écrire un livre… », chacun ayant rapport avec l’une de mes histoires (dont voici le deuxième épisode). En espérant que ce TAG vous donne des envies d’évasion et de vous y coller à votre tour ! 😉

1. Quel genre de roman voudrais tu écrire?

  • Le deuxième roman (si j’y arrive un jour) sera historico-fantastique, un mélange entre les romains et une créature qui va mettre un sacré foutoir. Pour situer un petit peu, le récit se situera à l’époque romaine du 4ème siècle (période de la Campagne de Gaule de Julien l’Apostat). Mais le contexte historique m’empêche d’avancer au rythme que je souhaiterai car je ne trouve que peu de documents pour étayer mes descriptions. J’ai tout le pitch, mais peu d’éléments pour contextualiser mon récit pour lui donner une vraie profondeur, pour le rendre le plus réaliste possible et essayer de se rapprocher de l’authenticité historique.

2. Héros ou héroïne?

  • Un héros. Ce sera un Centurion du nom de Quintus Valerius Corvinus. Et là encore, que cela soit pour son titre ou sa nomination, je ne suis sûr de rien. Les nomina, prenomae et tout le reste dépendent du statut et de l’époque du personnage, donc exercice délicat.

3. Décris nous ton personnage principal

  • Donc comme cité plus haut, il sera Centurion (ou un grade équivalent). Cheveux noirs coupés courts à la romaine, les yeux bruns perçants, plutôt bel homme, marié et un enfant à Naples. Il doit mener trois centuries (3x 100 soldats) pour protéger une petite ville, assiégée depuis plusieurs semaines, tandis que le gros des troupes montent jusqu’à Argentoratum pour une bataille décisive face aux Alamans. L’histoire se basera sur la défense de cette ville et des aventures du Centurion Quintus qui aura fort à faire pour essayer de sauver tout le monde. Il sera flanqué de ses deux meilleurs hommes, Spurius Junius (son Optio, ou sorte d’adjudant) et Tibérius Aelius (son Signifer, ou celui qui relaie les ordres du centurion). Peut-être que ces descriptions ne sont pas bonnes historiquement parlant, ce qui m’ennuie profondément car je ne m’attendais pas à ce que le l’univers des romains soit si compliqué.

4. Narration en Je ou en Il

  • En « il » contrairement à mon histoire policière que j’avais décrite dans l’article précédent.

5. A quoi ressemblerait le méchant de l’histoire?

  • Ici il n’y aura pas un méchant, mais un peuple de méchants. Vous savez, ce contraste fascinant qu’il existe entre les bons Romains et les vilains Barbares, et bien ce sera le cas ici vu que nous suivrons intégralement les péripéties d’un soldat romain et que, forcément, le barbare est toujours le salaud de l’histoire. Et puis, il n’est pas écrit que le héros ne soit pas, à son tour, un méchant 😉 N’oublions pas la créature citée plus. Quelle sera-t-elle ? De quelle côté se battra-t-elle en supposant qu’elle ait un camp ? J’espère un jour terminer cette histoire pour vous faire découvrir tout ça ^^

6. Ton histoire se passe dans le passé, dans le présent ou dans le futur?

  • Chronologiquement parlant, c’est dans le passé. Narrativement parlant également.

7. Ton histoire se passerait dans un pays existant ou dans un pays imaginaire?

  • En France, non loin d’Argentoratum (aujourd’hui Strasbourg), dans une ville appelée Niederehnheim. Oui, je m’amuse pour recopier ce nom et heureusement, j’arrive à ne le citer que rarement.

8. Y mettrais-tu une histoire d’amour?

  • Comme mentionné, Quintus a une femme et un fils qui sont restés à Naples. Mais l’éloignement et la vie de soldat n’aide pas le héros à résister aux plaisirs de la chair. Rencontrer cette femme nommée Abellia ne l’aidera en rien dans ce sens, cette jolie veuve au charme mystique qui cherche à améliorer sa position jouera pendant un temps au chat et à la sourie avec le Centurion. Mais je ne désire pas focaliser le récit sur cette histoire d’amour passagère qui, finalement, n’aura que peu d’incidences sur la suite des événements.

Voilà, n’hésitez pas à donner vos impressions et à lire les autres « Si je devais écrire un livre… » en lien plus haut 😉

 

 

16 réflexions au sujet de « Si je devais écrire un livre…(2) »

  1. Un projet intéressant ! Mais c’est vrai que le contexte romain, bien qu’il nous paraisse familier à première vue, n’est certainement pas le plus facile à appréhender (j’ai moi-même un projet de ce genre, une histoire se déroulant sous Trajan, qui a rejoint le cimetière des romans-qui-ne-seront-jamais-terminés…)
    Ce qui peut poser problème à mon sens, ce n’est pas le manque de sources, mais au contraire qu’elles sont très nombreuses : vers quels ouvrages de référence faut-il se tourner ? On ne peut pas lire les milliers de romans et essais historiques publiés sur l’empire romain…
    Ceci dit, je crois que le plus important est d’être fidèle à « l’esprit » de l’époque, plutôt que chercher à accumuler des détails historiques qui « font vrai » et pour lesquels il faudra effectivement compulser un tas de sources : si tu ne décris pas précisément la forme de telle fibule ou le drapé de la toge de telle catégorie de dignitaire, ce n’est pas si grave !
    (Par contre tu es sûr que ton héros, s’il est centurion, peut diriger trois centuries ? Il me semblait pourtant que 1 centurion = 1 centurie, et en aucun cas plusieurs)
    Si tu as envie de lire un bon roman sur le règne de Julien d’Apostat, je te conseille « Julien » de Gore Vidal : une bonne dizaine d’années après sa lecture, je n’en ai pas gardé de souvenir très précis, sinon que je l’avais trouvé excellent.

    Aimé par 2 personnes

    1. Oui, c’est le piège lorsque l’on s’attaque à une histoire avec l’Empire romain, c’est ça familiarité comme tu dis alors que lorsque l’on creuse plus loin (au-delà de Astérix et Obelix ou de ce qu’on apprend à l’époque avec la sempiternelle histoire de Jules César en Gaule) ben on se rend compte que c’est bien plus compliqué que cela.
      Disons qu’il y a énormément de sources pour les périodes des guerres carthaginoises et des campagnes de Gaule ou encore de la chute de l’Empire au Vème siècle mais pour les entre-deux comme la période que j’ai choisi ce n’est pas évident à trouver qqchose de fiable (je trouve par exemple très peu d’infos sur les tenues vestimentaires des soldats qui ont pourtant pas mal évoluées au fil du temps, surtout avec l’ajout de nombreux auxiliaires barbares dans leurs rangs).
      Pour le héros, j’avoue que c’était l’idée de base, un centurion (même pas sûr que ce terme existe encore au IVème siècle), puis je trouvais que 100 hommes pour sauver une ville, ça me paraissait peu donc j’ai augmenté le nombre. Peut-être qu’il devrait peut-être être tribun ? (Par exemple, dans la série Spartacus, dans la saison 2, c’est un légat flanqué d’un tribun qui poursuivent les esclaves, et ils n’ont en tout et pour tout que 200 hommes, mais bon, c’est une série télévisée donc pour ce qui est de la véracité historique, on repassera sans doute).
      Yep, merci pour l’info ! Je vais voir si je pourrai me le procurer prochainement (vu que j’ai un peu laissé de côté cette histoire, ce n’est pas urgent).
      N’empêche, je me dis que tu as vraiment dû faire un fameux travail de patience pour développer le côté historique de Nadejda et arriver au bout de ton récit. Moi j’ai seulement 4 chapitres et j’ai vraiment du mal à me motiver pour le côté recherches (rien que pour trouver des noms et prénoms potables et plus ou moins cohérents j’ai mis je ne sais plus combien d’heures).
      Merci pour ton retour et ton analyse en tout cas !

      J'aime

      1. A la réflexion, vu le contexte historique et géographique tes soldats romains devraient être des limitanei, et là on s’éloigne carrément de la représentation classique des légions de Jules César ou d’Auguste… Ce qui peut être une bonne chose pour toi, car il me semble qu’à cette période l’armée était moins strictement codifiée que lors des siècles précédents (avec notamment pas mal d’apports « barbares ») et que les historiens d’aujourd’hui sont moins bien renseignés, ce qui laisse davantage de place à l’interprétation et l’imagination de l’auteur de fiction.
        Pour ce qui est de Nadejda, j’ai effectivement beaucoup lu sur le sujet : disons que pendant un an mon corps était en France mais mon esprit était en Russie ! J’ai bâti le scénario à partir de ce que j’ai pu trouver dans les livres d’histoire et les poèmes épiques de cette période, alors qu’il me semble que tu as la démarche inverse : tu as une idée assez précise de tes personnages, de leurs actions, etc. mais le contexte historique est plus flou. Ce n’est pas forcément un problème, tu devrais pouvoir écrire ton récit tel que tu l’imagines actuellement et ajuster / ajouter / enlever des éléments historiques par la suite…

        Aimé par 2 personnes

      2. Oui en effet, le fait que j’ai déjà mon pitch et mes personnages peut me permettre de déjà créer l’histoire et je pourrai par la suite modifier en fonction du contexte historique (rien que le titre du héros, centurion ou autre ?), dans le fond cela ne change pas ce qui se passera.
        Bon grâce à cette conversation, cela me redonne un peu de panache pour tenter de reprendre l’écriture de ce petit bébé ^^

        Aimé par 1 personne

  2. Je rejoins les remarques d’Olivier (et les approuve d’autant mieux que l’époque romaine m’a également inspiré une histoire et un personnage – un Maître Vampyre ayant vécu sa vie mortelle sous le consulat de Caïus Marius), mais j’espère que tu iras jusqu’au bout de l’écriture car ta présentation fait très envie ! 😀

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s