Édito : petits problèmes d’auteur (3)

Édito : petits problèmes d’auteur (3)

Petit rendez-vous concernant les différents problèmes des auteurs/écrivains. Cela s’applique aux professionnels comme aux amateurs, aux écrivains comme aux blogueurs. C’est court, c’est simple, c’est rapide et nous pouvons échanger nos impressions ou nos expériences.

Via différentes vignettes, des problèmes sont cités. Vous reconnaîtrez-vous à travers ces situations ? Comment passez-vous au travers ? Ceux qui n’écrivent pas (encore), ces situations vous effraient-t-elles ou vous freinent-elles dans l’idée d’un jour passer à l’acte ?

Résultat de recherche d'images pour "problèmes"

J’ai trouvé ces vignettes sur une page Facebook du nom de M.I.A. (Missing in Action).

Vignette 3

 

L’image contient peut-être : texte

 

Encore une fois, oui et non.

Concernant l’intrigue principale, j’ai toujours en tête les personnages principaux. Cette vignette est surtout vraie pour les entre-deux, les périodes de mon récit où il y a moins d’intensité et où la narration ne se base plus uniquement sur les principaux protagonistes.

Se sont généralement des instants fugaces où je me dis : « Tiens, et si je rajoutais cette scène ? Et si je rajoutais ce type de personnage pour donner un peu plus de profondeur ? » Après, le tout est de créer ce personnage en fonction du besoin pour rendre la scène crédible et intéressante pour le lecteur. Il ne sert à rien de créer pour dire de créer sans but. Chaque phase doit servir la trame principal, par un détail, une interaction qui peut sembler banale à première vue mais qui prendra de l’importance plus tard.

Et vous ? Ce problème est-il récurrent ? Êtes-vous souvent confronté à cette situation ? 

Ce petit rendez-vous vous tente ? N’hésitez pas à le reproduire sur vos Blogs ou à partager pour que chacun y laisse son empreinte 🙂

Résultat de recherche d'images pour "GIF écrivain"

Publicité

14 réflexions au sujet de « Édito : petits problèmes d’auteur (3) »

    1. C’est certain que lorsque tu as un personnage avec du potentiel, il faut pouvoir trouver le cadre et l’intrigue pour le mettre le plus en valeur possible, et parfois tu peux dévier de ton intrigue principale pour te concentrer sur un personnage qui a la base n’avait rien à faire là.

      Aimé par 1 personne

      1. Tout dépend la façon dont tu écris en fait. Si tu commences en créant les personnages, avant même de songer à l’intrigue, alors forcément ça peut arriver de se dire mais j’ai rien d’intéressant à en faire… Ou d’original surtout.

        Aimé par 1 personne

  1. Je n’ai jamais été confrontée à ce problème en particulier; j’écris des romans historiques en partant d’événements et/ou de personnages réels donc je tisse mon histoire à partir de certains éléments réels qui sont en quelque sorte ma béquille. Les problèmes viennent après…Lol! En tout cas, merci pour cette rubrique; je trouve l’idée géniale

    Aimé par 1 personne

    1. Merci beaucoup et merci pour ton retour surtout ! 🙂
      Oui, si tu te bases sur des faits et des personnages réels, l’intrigue roule beaucoup mieux car tu as des éléments sur lesquels t’appuyer. Je pense qu’ici le problème ici est orienté vers les textes créés de toutes pièces. Ce soucis s’inscrit bien dans les littératures de l’imaginaire car aussi bien le worldbuilding que les personnages sont tous fictifs et il faut créer une intrigue à partir de rien.

      Aimé par 1 personne

      1. Tout à fait d’accord avec toi, même si le problème peut parfois se poser avec des romans historiques, notamment concernant les personnages fictifs: il m’arrive d’avoir en tête une idée pour un élément de la vie d’un personnage que je ne parviens pas à faire concorder avec les faits; ou même inversement: difficulté à faire entrer des personnages réels dans une partie de mon histoire fictive…et là, c’est l’imaginaire qui vient combler les trous, raison pour laquelle j’ai choisi une période dont on ne possède que peu de documents attestés

        Aimé par 1 personne

    1. Lol, moi j’ai trouvé l’astuce : j’ai beaucoup de persos secondaires, et leurs histoires personnelles peuvent être toutes géniales, je vais donc en faire un recueil de nouvelles (une nouvelle pour chaque perso) sous forme de préquel à mon histoire ^^
      Oui, je sais, je suis génial ! ❤
      #Lemecquineselapètepasdutout

      Aimé par 1 personne

  2. J’écris très peu, mais effectivement ça m’est déjà arrivé d’avoir une idée assez précise du monde, des croyances, des personnages, etc mais de sécher sur l’intrigue ! x) Quand c’est le cas, je laisse de côté en me disant que ça viendra peut-être ou que ça pourrait servir une intrigue qui ne trouverait monde ^-^

    Aimé par 1 personne

      1. Haha oui c’est en effet parfois un soucis qui m’arrive ^^ Mais il ne faut surtout pas tout changer, juste modifier certaines phrases pour les rendre meilleures, pour que ça sonne mieux et tu verras que cela donne déjà une autre dimension à ton histoire. Puis souvent ce qu’on écrit nous paraît médiocre parce qu’on connaît tout ce qui se passe alors qu’une personne qui ne t’a jamais lue pourrait trouver ça très bon vu qu’elle ne connaît pas ce qui va se passer.

        Aimé par 1 personne

      2. Je n’y touche pas, de peur de faire pire que mieux x) Mais merci du conseil ! Ca doit être vrai.. et c’est sans doute aussi pour cela que je redoute tant la relecture. 🙂

        Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s