Quand un salon ne se passe pas comme prévu !

Bonsoir à toutes et à tous, aujourd’hui un petit article sur les problèmes des salons.

Que l’on soit auteur, illustrateur, artisan, consommateur ou même simple touriste de passage, le fait de participer à un Event, un salon, un festival, un Tchic, un Tchac, est déjà un événement pour chacun d’entre nous. Généralement, l’on souhaite que le dit événement soit une journée de plénitude, d’échanges, de partages, d’évasion pour tous les partis qui se rencontrent autour d’un moment appréciable.

Malheureusement, j’ai déjà lu plusieurs personnes sur internet, des auteurs et illustrateurs notamment, mais également parlé avec des professionnels lors des salons. Plusieurs d’entre eux se plaignant des coûts faramineux, de l’organisation parfois déplorable, du manque de visibilité,…

Vous allez me dire : « Oui, jusque là, rien d’exceptionnel, grand, et alors ? »

Eh bien je suis tombé sur un témoignage d’une illustratrice du nom de Nevy qui a pris le temps et la peine d’expliquer comment s’est déroulé le dernier salon auquel elle a participé (l’Asian Event Besançon qui a eut lieu fin Janvier 2018). Même si elle a participé à un événement plus orienté vers les imaginaires asiatiques, son cas s’est déjà présenté pour des écrivains et autres artistes sur d’autres salons. Je n’avais que rarement lu quelque chose d’aussi aberrant. Preuve en était des autres participants ayant affirmé et confirmé que tout ceci c’était réellement passé.

Résultat de recherche d'images pour "asian event besançon"

En tant que consommateur de livres et de certains produits artisanaux que nous ne retrouvons que lors de certains salons (en cause la distance, généralement), je trouve le récit irréel. J’estime, toujours en tant que consommateur, que les artistes doivent être un minimum protégés, qu’on les saigne déjà suffisamment alors qu’ils ne sont pas considérés comme ils le devraient. Si l’Etat et les organisateurs incapables et véreux continuent de malmener ceux qui tentent de survivre en essayant de pérenniser l’art et la culture de nos régions, nous n’aurons bientôt plus la chance de rencontrer ces artistes. Je crois qu’il faut dénoncer ce genre d’abus pour qu’ils y en aient de moins en moins et pour que les artistes comme les consommateurs puissent profiter pleinement d’un moment agréable autour des sujets qui les passionnent.

Je vous propose de lire ce témoignage jusqu’au bout pour prendre conscience de l’ampleur de la connerie.

Si vous aussi, en tant que blogueur, ou en tant qu’artiste en tout genre, vous avez vécu des situations similaires lors d’événements du genre, n’hésitez pas à partager vos expériences. Et si vous vous êtes rendus à cet Event, dites-nous ce que vous en avez pensé, car vous n’avez peut-être pas du tout vu ou ressenti ce qui se passait derrière le rideau.

Résultat de recherche d'images pour "GIF déprime"

 » Il est temps, à mon tour, de vous expliquer l’horreur qu’à été ce salon nommé “Asian Event” du week-end dernier. Organisé par une entreprise événementiel nommée Oxxo Evenements. Je ne vais pas synthétiser mon témoignage, j’écris cet article pour ne justement rater aucun détail, que vous lisiez comme si vous y étiez, et que vous comprenez notre peur que d’autres exposants participent aveuglément aux éditions de Colmar et Mulhouse déjà organisées par cet escroc. C’est pourquoi vos partages sont très importants.

Comme vous le savez -ou non d’ailleurs, j’expose dans plusieurs salons à thème geek & japonais depuis 2017 en compagnie de ma mère et associée qui n’est autre que mon agréable vendeuse lors des conventions.

J’étais donc accompagnée de ma mère, après avoir pris la route depuis Aix-en-Provence jusqu’à Besançon le vendredi, nous sommes arrivées à Micropolis (le Parc des Expositions de la ville) à 16H après 8 longues heures de route. Sachez que l’incompétence de cette organisation était déjà présente lors de l’envoi des mails d’informations pour le déroulement de l’installation des stands, car il n’y avait absolument aucune mention du hall dans lequel l’événement allait se dérouler, de l’endroit où se garer, ou de toute autre information ou plan concernant Micropolis. Les exposants n’étant pas devins, nous avons bien évidemment tous tourné en rond pour trouver de quel hall il s’agissait, afin de pouvoir enfin s’installer après une journée déjà plus qu’éprouvante pour certains. Bien heureusement le service de sécurité du Parc des Expositions nous a aiguillés et c’est celui-ci qui nous a expliqué où se trouvait le hall accueillant l’Asian Event.

Nous n’étions pas encore au courant que nous n’étions qu’au début de nos peines. Arrivées dans le hall, il n’y avait aucun accueil exposant. Notre mail d’installation précisait que nous pouvions nous installer le vendredi 19/01 de 10h30 à 18h00 et le samedi 20/01 de 8h00 à 9h30. Retenez bien ces informations, elles sont utiles pour la suite.

Nous avons fait plusieurs fois le tour du hall, heureusement pour nous il était extrêmement petit, beaucoup plus que nous l’ayons imaginé. Après avoir demandé à d’autres exposants à qui il fallait se présenter lors de notre arrivée, on nous a dit “On sait pas trop, c’est deux jeunes filles qui nous accueillent normalement, mais on sait pas où elles sont.” Nous avons fini par trouver ces deux filles en question au bout de 45 minutes à tourner en rond. En fait il s’agissait de stagiaires, qui avaient l’air tout aussi perdues que nous malgré elles. Lorsque je vais parler à l’une d’elle, je lui dis “Bonjour, je n’ai pas trouvé l’accueil, a qui dois-je m’annoncer ?” ce à quoi elle me répond les yeux écarquillés “Pour quoi faire ? Vous avez eu le numéro de votre stand par mail, non ? Vous pouvez aller vous installer”. Sur le coup j’y ai pas cru, du coup j’ai simplement répondu “Eh bien je sais pas, lorsqu’un exposant arrive il faut bien ne serait-ce que lui dire bonjour, vérifier son identité, lui donner ses badges exposants et lui expliquer où quand et comment se garer, non ?”. Elle m’a répondu qu’elle allait me donner mes badges, mais toujours aucune vérification d’identité. En réalité n’importe qui aurait pu se présenter en disant “Bonjour, je suis Nevyprod” et on lui aurait donné mes badges.

Déjà assez remontées par le peu d’accueil et même pas un petit bienvenu de la part des organisateurs ou personnes avec qui on avait discuté par mail, nous avons commencé à nous installer. A ce moment là je me rend compte que je n’ai pas d’électricité dispo sur mon stand, en fait le bloc était de l’autre côté de la cloison du stand voisin. Lorsque la jeune stagiaire est revenue vers moi (heureusement) pour me demander si tout allait bien, je lui ai expliqué ce soucis. Elle m’a dit qu’elle allait chercher le responsable. Suite à ça plusieurs personnes sont arrivées, plusieurs hommes. Dès qu’ils sont arrivés devant moi je les ai salués, mais je n’ai même pas obtenu un simple bonjour de leur part. On m’a directement agressée
“Oui et bien ? Elle est là électricité ! Il suffit juste de mettre une rallonge, c’est pas la fin du monde !!”

Ah euh.. Ok. Complètement abasourdie je réponds à la personne “Mais je n’ai rien dit, pas la peine d’être agressif.” avant qu’il tourne les talons et s’en aille en ordonnant à d’autres de poser une rallonge vers mon stand.
En fait, on le savait pas encore mais il s’agissait de l’organisateur, la personne censée nous accueillir et supposée bien traiter ses exposants. Nous l’avons su que le lendemain, là où tout est vraiment parti en vrille.

Par où commencer ? Le premier jour de l’événement, on s’est tous installés tranquillement à partir de 8h00 comme on en avait le droit. Mais imaginez notre stupeur lorsqu’avec nos bâches, cartons, valises et autres encombrements dans le passage, des visiteurs ont commencé à se balader dans les allées avec enfants, poucettes et tout ce que vous voulez, 1 heure avant le début de l’événement. Nous nous sommes donc précipité de tout finir, pour ma part quitte à oublier d’afficher énormément de prix, car nous étions pris de court par l’arrivée précoce de quelques visiteurs.

Oui, malgré tout j’insiste sur le “quelques visiteurs” car nous n’avons vu personne de la journée. Le hall était désert, notre seule distraction était de parler entre exposants et de discuter de l’horreur qu’était en train de devenir ce salon. Nos voisines de stand décidèrent en milieu d’après-midi d’écrire une pétition et d’y énumérer tous les points du contrat, que nous avions tous signé avec l’organisateur, qu’il ne respectait pas.

Communication quasi inexistante (publicité mensongère sur les 20.000 visiteurs annoncés, annonce d’un affichage dans les rues de panneaux publicitaires qui n’ont été mis qu’à 3 jours de l’événement contraitement à ce qui était précisé sur notre brochure, communication sur les réseaux sociaux organisée et refilée à la vas-vite à une personne extérieure à leur entreprise, non payée, à 3 semaines de l’événement, exposants non stipulés sur leurs réseaux, aucune diffusion dans les journaux locaux comme annoncé etc.)
Sécurité dans l’enceinte du salon lors de l’installation inexistante, aucune vérification d’identité n’a été faite, on entrait dans le salon comme dans un moulin.
Stands vendus à des prix exhorbitants (+ de 3000€ de stand payé pour certains POUR UNE PREMIERE EDITION !)

Accueil déplorable
Prix d’entrée visiteur beaucoup trop chère (12€ l’entrée, le même prix que la Japan Touch de Lyon pour vous donner une idée.)
Forcing d’achat et bourrage de crâne pour forcer les exposants à s’engager pour les 2 éditions prochaines de Colmar et Mulhouse
• Obligation pour les exposants, même parents, de rester de 9h00 à 23h00 sur leur stand, car une nocturne était annoncée
Etc, Etc, Etc.

Suite à cette pétition, nous avons pris connaissance qu’un exposant sur salon était extrêmement énervé et avait été confronté à l’organisateur qui l’aurait envoyé baladé. Il s’agissait d’un sudiste au sang chaud, génial ! Au moins nous serions pas seules à avoir la moutarde qui monte assez vite, haha. C’est cette personne qui est passé dans les allées vers 19h00 pour nous demander de se rejoindre au milieu du salon près de la buvette car l’organisateur s’y trouvait et qu’on allait pouvoir mettre les choses au clair.
Arrivée au milieu de cette foule d’exposants qui attendait d’avoir ne serait-ce que des excuses de la part de l’organisateur, notre leader sudiste prenait la parole et se retrouvait face à un organisateur qui lui répondait
“Vous êtes pas contents ? Envoyez moi tous une lettre recommandée dès lundi, alors.”
A ce moment là je n’ai pas pu m’empêcher de réagir. “Ah oui, une lettre recommandée vous dites ? Mais qui me dit que vous allez la lire, ma lettre recommandée. Qui me dit que vous allez y répondre ? Ou PIRE, qui me dit que vous n’allez pas simplement me répondre “Allez vous faire foutre, bien cordialement.” Ce à quoi ma mère à rajouté “Oui, et vous nous les payez, ces lettres recommandées ? On a pas assez perdu d’argent aujourd’hui qu’on doit encore en dépenser pour vous contacter par lettres auxquelles vous ne répondrez pas ?”, il nous répondit “Ok, je vous JURE que je vais vous répondre dans la semaine dès que j’aurai reçu vos lettres.” je lui ai donc répondu “Non, non, ça marche pas comme ça. Là ce que vous faites Monsieur c’est agir comme un lâche, chez moi on appelle ça “faire l’autruche” ! Nous avons tous le cran ici de venir vous voir en face pour vous dire ce qui ne va pas avec votre salon, pour qu’on essaie de s’écouter et de trouver une solution ENSEMBLE, et vous nous répondez qu’on continue la discussion par courrier ? Mais quelle genre de personne fait ça, nous au moins on vient vous voir en face !”

Suite à ce début de conversation assez houleuse, il a juste… Tourné les talons ! Il s’est dirigé vers la sécurité du salon, ça avait tout l’air d’être une demande de nous mettre à la porte, ce à quoi la sécurité n’a pas réagit.
S’en est suivi une “course poursuite” grotesque à travers tout le salon, l’organisateur nous fuyait. Dès que nous voulions lui parler calmement, il s’enfuyait et nous empêchait de discuter avec. Cette personne avait clairement pas les épaules d’assumer ses responsabilités. Il a fini par partir et sortir du Hall. Nous, exposants, avions signé un contrat qui stipulait que nous devions rester jusqu’à 23h00, et pour ne pas perdre nos droits, nous sommes tous restés jusqu’à cette heure là.
Nous avons pu discuter entre exposants de tout ce qui c’était dit à ce moment là. Figurez-vous que des phrases comme
“Oui, je vous ai bien entubés, et alors ?” ou “Toi, tu sais pas sur qui t’es tombé ;)” de la part du responsable ont fusé toute la journée.

Vers 23h00, l’exposant remonté dont je vous ai parlé tout à l’heure, est passé près de notre stand pour nous dire “Il demande à me voir seul, il veut négocier, mais y’a que moi qui peut y aller. On va voir.”
En fait, l’organisateur proposait de nous “offrir” (lol, vous allez comprendre) un rabais de 25% qu’il nous remettrait en chèque le lendemain à 10h00. Cependant il n’acceptait que de rembourser les exposants encore présents, et tous ceux qui avaient perdus espoir et qui étaient partis lorsqu’il est allé se cacher à l’extérieur pendant près de 2h, n’y auraient pas le droit. Ils avaient pourtant, tout comme nous, été victime de cette organisation. Il a demandé à ce que nous fassions une liste des exposants présents, c’était la liste pour le remboursement du lendemain. Nous avons décidé de tous aller lui remettre cette liste en mains propres afin de lui poser les questions que nous avions et pouvoir -enfin- discuter calmement avec lui.

C’était utopique comme idée, je vous l’assure. Car à peine arrivés, il a recommencé à nous prendre de haut, nous parler de manière très agressive et s’en prendre à nous.
Lors de la discussion, il nous dit à un moment “Non mais y’a une manière de s’adresser aux gens, vous m’avez agressé” (c’était faux, tout le monde est resté courtois du début à la fin, et il n’attendait justement que ça, que quelqu’un dérape.) Ah…. Ah… HAHAHA. Là j’ai pas pu m’en empêcher, et je lui ai répondu “Vous rigolez ? Vous avez passé votre journée à menacer verbalement les personnes qui venaient porter réclamation car vous avez totalement ruiné votre salon avec une organisation médiocre et vous parlez de respect et de manière de s’adresser aux gens ? Et attendez, hier matin quand je suis arrivée, je vous ai dit bonjour vous ne m’avez MEME PAS répondu et vous m’avez vociféré dessus pour une histoire de rallonge électrique alors que vous ne m’aviez encore jamais vu de votre vie et que je vous parlait avec énormément de respect ? C’est une blague là ?”
Vous savez ce qu’il m’a répondu ? Il m’a tourné le dos et m’a dit en partant “Ok bah si c’est comme ça à cause de toi le rabais passe de 25 à 22% pour tout le monde.”,
pour ensuite revenir sur ses pas et dire “Je rigole. Par contre toi je te veux toute seule demain matin à l’ouverture dans mon bureau, comme ça après je verrai plus ta sale tronche de la journée.”
Ce à quoi j’ai répondu “Pourquoi vous devenez aussi agressif et insultant lorsque vous n’avez plus d’arguments ? Je suis restée respectueuse donc faites en de même, c’est un conseil pour gérer vos affaires, on parle pas comme ça à ses clients.”

Une personne a pris la parole suite à ça, un homme de la 30ène, un exposant. Il est resté respectueux lui aussi tout du long, sauf que lorsqu’il parlait le mec lui répondait “Tais-toi. Pourquoi tu parles fort ?” ; “Arrête de parler aussi fort tu t’es cru où ?”, des phrases assez révoltantes quand on sait, en tant que personne présente, que cette personne ne criait pas, c’était juste un homme avec une voix portante et ça.. Il n’y pouvait rien. Il était néanmoins calme malgré la manière irrespectueuse de répondre du responsable d’Oxxo Evenements. Jusqu’à ce que ce jeune homme lui dise “Peut-être que vous organisez des salons de l’érotisme et tout ça, vous vous en vantez assez. Mais vous organisez un salon japonais comme un salon de l’érotisme, vous avez aucune connaissance de ce thème et je peux vous assurer que ce n’est vraiment pas fait pour vous, alors arrêtez s’il vous plait, n’en organisez plus !”. Et voici la dernière phrase de cette journée par l’organisateur, qu’il lâchât avant de tourner les talons et de s’enfermer dans son bureau :
“De toutes façons toi vu ta sale gueule, jamais t’y rentrera dans un salon de l’érotisme, je peux te l’assurer !”

Voilà, voilà.
Mesquineries, méchanceté gratuite, ton condescendant, menaces, aveux d’arnaque,… Que dire de + ? Une immaturité sans nom de la part de quelqu’un de l’âge de mes parents.

Bravo.
Dans la finalité, il nous a tous remboursés les 25% des stands. Mais ce que nous ne savions pas c’est que lorsqu’il avait disparu pendant 2h, c’était pas pour se cacher. Nous n’avons su que le lendemain. En réalité il était parti négocier avec la responsable du Parc des Expositions de Besançon (Micropolis) pour obtenir un rabais d’un montant de 10 000€ sur la location de la salle, afin de nous rembourser. Et je peux vous assurer, je suis persuadée tout comme beaucoup d’exposants que si nous additionnions la sommes de tous les chèques que nous avons reçus de sa part, la somme ne dépasserait pas 5 000€. Il a finalement quand même eu ce qu’il voulait et été gagnant sur toute la ligne.

Pour conclure ce long témoignage, que j’espère vous aurez lu, spécialement si vous êtes exposants car il persiste à vouloir donner lieu à 2 prochaines éditions de son salon à Colmar et Mulhouse, tous deux également nommés Asian Event. Nous témoignons tous, exposants présents lors de cette événement, justement pour éviter que cela se reproduise avec vous, nous voulons à tous prix que vous ne subissiez pas cette arnaque sans nom.
Vous n’aviez jamais entendu parlé de l’Asian Event ? De Oxxo Evenements ? C’est chose faite maintenant. FUYEZ!

Un groupe Facebook pour regrouper tous les témoignages des exposants est créé, il se nomme “Asian Event : PLUS JAMAIS !”, n’hésitez pas à le rejoindre et à lire les témoignages des autres qui sont certainement bien mieux et plus synthétisés que le mien.
Partagez, prévenez vos amis, faites attention aux organisateurs véreux, nous ne voulons pas que vous en fassiez les frais comme nous. Continuez à faire rêver les visiteurs avec votre art dans des conventions qui méritent réellement votre venue et qui vous respectent en tant qu’artistes. »

Nevy

Résultat de recherche d'images pour "GIF Fight"

 

Publicités

11 commentaires Ajouter un commentaire

  1. Lily Fantasy dit :

    Sidérant ! Malhonnêteté et amateurisme dans toute leur splendeur !

    Aimé par 1 personne

    1. John Évasion dit :

      Grave. Je rajouterai même mesquinerie et méchanceté gratuite en plus de l’escroquerie.

      Aimé par 1 personne

  2. OmbreBones dit :

    Je suis outrée, choquée, je n’ai jamais assisté à quelque chose comme ça et pourtant j’ai déjà fait des salons de merde. Chapeau à ces artisans qui ont su rester calmes et courtois malgré l’attitude de l’organisateur. Jamais on ne me verra sur un Asia Event…

    Aimé par 1 personne

    1. John Évasion dit :

      Oui, j’imagine que toi qui a déjà pas mal d’expérience dans les salons tu dois débloquer en lisant ce témoignage, c’est vrai que moi ou une personne x ou y ne se rend peut-être pas entièrement compte de l’ampleur de cette mascarade mais c’était suffisant pour que l’on en parle et que l’on prenne conscience de cet abus.

      Aimé par 1 personne

      1. OmbreBones dit :

        Ah mais il est très important de dénoncer ce genre de choses, y’a rien de pire que le silence. Je me rends compte que j’ai vraiment joué de chance sur les évènements où je suis allée. Au pire, l’orga se plantait sur la publicité et on passait la journée sans voir personne, mais au moins on ne se faisait pas traiter comme de la merde :/ C’est tellement hallucinant…

        Aimé par 1 personne

    1. John Évasion dit :

      Merci beaucoup Laureline 🙂

      J'aime

  3. J’avais vu effectivement passer ce témoignage sur Facebook et j’en avais été stupéfaite. Quelle sous-m… ce type, il n’y a pas d’autres mots!

    Aimé par 1 personne

    1. John Évasion dit :

      Pire, et c’est à ce genre d’imb… et d’incompétent qu’on confie la gestion d’un événement pareil, alors que des dizaines de passionnés auraient sans doute fait mieux et auraient rendu la chose bien plus attractive et excitante. Mains bon, les intérêts ne sont jamais vraiment les mêmes en fonction de où on se situe dans la hiérarchie ^^

      Aimé par 1 personne

      1. Oui, surtout que lui l’a clairement fait pour l’argent alors que des passionnés l’auraient organisé avant tout pour s’amuser et partager!

        Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s